Vous êtes ici

Expo 2020 Dubaï - Laurent Blondiau et rythmique Chaabi au programme!

Photo du groupe
Laurent Blondiau et le Mâäk Quintet à l'Expo 2020 Dubaï | © J. Van Belle - WBI.

A l’occasion de l’Exposition universelle de Dubaï, les visiteurs du Pavillon belge auront le plaisir d’écouter Laurent Blondiau, qui se produira en compagnie de la chanteuse Laïla Amezian, et du groupe B’net.

 

Laurent Blondiau et le collectif Mâäk

Laurent Blondiau, trompettiste et coordinateur artistique chez MetX, n’est plus à présenter dans et en dehors de nos frontières (Révélation Européenne de l’Académie du Jazz de France en 2009, Prix Sabam Jazz Award en 2015…). Il y a plus de 20 ans, il crée le collectif de jazz Mâäk, formation avec laquelle il explore toute nouvelle possibilité sonore, rythmique et harmonique.

Le collectif Mâäk, fragile équilibre entre improvisation et partition, le tout pimenté de rythmes africains, se décline bientôt en plusieurs courants d’influences musicales. Quelques exemples qui illustrent la soif constante d’expériences et de renouvellement : Mâäk Kojo (influences béninoises), MikMâäk (big band de 16 musiciens), Les Sheikhs Shikhats & B’net Chaabi (projet avec Laïla Amezian mélangeant chants et rythmes chaabi avec des arrangements jazz), Bakanaï (ensemble multi-disciplinaire regroupant des musiciens jouant d’un instrument « transportable » et des danseurs), Les Ventistes du Faso (projet de formation de joueurs d’instruments à vent en Afrique de l’Ouest)…

 

Collaborations et traditions

Depuis plusieurs années déjà, Laurent Blondiau collabore avec Laïla Amezian autour du répertoire de chants traditionnels Chaabi du Maroc. La rythmique Chaabi est spécialement intéressante et complexe car elle offre de nombreuses possibilités d’arrangements et de composition. Le projet s’est d’abord concrétisé avec une chorale amateur, ensuite avec un premier projet professionnel, et maintenant avec un groupe de 18 musiciens avec lequel ils préparent un enregistrement prévu pour fin novembre. Les visiteurs du Pavillon belge de l’exposition universelle auront l’honneur de plonger dans leur univers.

 

L’expo universelle

Pour l’artiste, c’est toujours un plaisir de pouvoir présenter sa musique à un nouveau public. Dans le cadre d’une exposition universelle, des gens du monde entier sont présents. Cela donne l’occasion de visiter de nombreux pavillons étrangers  et d’y rencontrer une multitude de gens intéressants. Laurent Blondiau espère aussi que « le public qui assistera aux concerts dans le pavillon belge sera très divers ! »

 

Le jazz et Wallonie-Bruxelles

Pour Laurent Blondiau, les artistes et projets artistiques sont particulièrement nombreux dans notre petit pays. Il souligne l’importance de pouvoir compter sur l’aide des pouvoirs publics, que ce soit pour le jazz ou pour d’autres disciplines. Le rôle de Wallonie-Bruxelles est donc primordial pour permettre aux artistes de bénéficier d’aide et de support pour pouvoir continuer à créer, mais aussi pour diffuser et faire connaitre leurs créations.

Pour le trompettiste, l’échange avec d’autres artistes de Wallonie-Bruxelles, mais aussi des artistes du nord du pays et d’autres contrées est une chance et une richesse. Et comme il le rappelle : « La force d’un beau projet, d’une belle œuvre artistique ne se limite pas à l’origine géographique des artistes, mais bien à leur créativité et leur envie de se rencontrer, d’où qu’ils viennent. »

 

Pour en savoir plus

Laurent Blondiau : http://www.metx.be/fr/artiesten/laurent-blondiau-2/

Le collectif Mâäk : http://www.metx.be/fr/projecten/maak-quintet-3/

Laïla Amezian : https://www.metx.be/fr/artiesten/laila-amezian/

 

Intéressé par la participation de Wallonie-Bruxelles à l’Expo universelle de Dubaï ? Retrouvez-en tous les détails: https://walloniaexpodubai.be/wallonia-brussels-week.html

Photo de Laurent Blondiau
Photo du groupe Mâäk Quintet
Photo du groupe Mâäk Quintet
Photo du groupe Mâäk Quintet

Articles liés